L'Hermione, symbole de paix et de solidarité, a fait escale à Tanger
Panorama

L'Hermione, symbole de paix et de solidarité, a fait escale à Tanger



Publié le 10 Mars 2018 à 12:03

L'Hermione, qui s'est amarrée mercredi dernier au port de Tanger, avec 48 heures d'avance, après avoir levé l'ancre au port de la Rochelle (ouest de la France) dans le cadre d’un périple qui lui permettra de rallier, en quatre mois et demi, 12 villes portuaires sur la côte Atlantique et en méditerranée, est devenu un bateau ambassadeur de la francophonie, véhiculant les valeurs de paix, de tolérance, de dialogue, d'acceptation de l'autre dans sa différence et d'humanisme universel.

S'exprimant lors de la cérémonie célébrant l'arrivée de l'Hermione, tenue vendredi au port de Tanger, le ministre de la Justice, Mohamed Aujjar, a souligné l'importance de fêter cet instant fort, qui relie les deux continents (l'Europe et l'Afrique), ainsi que l'Atlantique et la Méditerranée, saluant l'Organisation internationale de la francophonie (OIF), dont le Maroc est un partenaire actif de longue date, et l'Association Hermione-La Fayette pour cette "initiative exceptionnelle et ce projet d'amitié internationale, honoré par le Haut Patronage du Roi Mohammed VI".

"Cette initiative intervient à un moment de l'histoire où nous avons le plus besoin des valeurs que vous transmettez. Nous vivons dans un monde où nous constatons autour de nous la montée de la radicalisation violente et l'instrumentalisation de jeunes, à travers un discours qui encourage le repli sur soi, le rejet de l'autre, un discours de haine qui nourrit une idéologie légitimant le comportement terroriste", a dit le ministre, mettant en avant l'importance de cette expérience humaine ayant rassemblé des jeunes issus de différents horizons de la francophonie, en vue de mettre à l'épreuve leur aptitude à la solidarité, leur esprit d'équipe et leur ouverture d'esprit.

Et le Maroc ne pouvait manquer cette occasion pour célébrer ici, à Tanger, l'anniversaire de la création de l'initiative "Libres Ensemble", qui promeut la paix, la diversité et la solidarité, et faire partie de cette opération de valorisation de la jeunesse, a-t-il insisté, assurant que le Royaume considère que la nouvelle dynamique, visant à renforcer le climat de dialogue entre les différentes cultures, est une nécessité impérieuse, et se mobilise inlassablement pour la prévention de la radicalisation et de l'extrémisme violent.

"SM le Roi Mohammed VI accorde un intérêt particulier à la promotion des conditions des jeunes en plaçant la jeunesse au coeur du développement, en vue de mettre le pays sur l'orbite de la modernité et du progrès", a-t-il fait savoir, notant que le Maroc a donné une place de choix à la jeunesse dans les activités et événements organisés dans le cadre de la COP22 à Marrakech, tenue en novembre 2016.

"Le Maroc ne pourrait que se joindre au concert des nations francophones et faire partie de ce groupe d'ambassadeurs de la paix, de la solidarité, du respect et du vivre ensemble", a-t-il affirmé, réitérant l'engagement du Royaume envers les principes et les valeurs prônés par l'Organisation de la francophonie.

Pour sa part, la secrétaire générale de la Francophonie, Michaelle Jean, a souligné que Tanger constitue la première escale de cette aventure humaine et maritime à laquelle s’associe l’OIF au côté de l’Association française Hermione-La Fayette, avec la participation de 350 matelots, dont une centaine de jeunes originaires de 34 pays mobilisés par la Francophonie au titre de gabiers volontaires, qui ont décidé de vivre cette expérience pour pouvoir en témoigner et porter un message autour des valeurs de fraternité, solidarité et de vivre ensemble, dont le monde a besoin.

"Le choix du Maroc pour cette escale sur le continent africain vise à montrer à quel point cette mer est un espace de rencontre, de dialogue et de coexistence", a expliqué Mme Jean, saluant l'adhésion du Royaume à ce mouvement de la francophonie.

De son côté, le président de l'Association Hermione-La Fayette, Olivier Pagezy, a souligné qu'après dix jours de mer et quelques heures au mouillage devant le préside occupé de Sebta, cette première escale était attendue par l'équipage qui a affronté une météo particulièrement éprouvante, qui l'a contrainte à chercher un meilleur abri dans le port marocain dès que les conditions l'ont permis, saluant le soutien des autorités portuaires marocaines qui ont mis en place tous les moyens nécessaires pour bien accueillir la frégate, avec 48 heures d'avance.

"L'arrivée de l'Hermione à un grand port africain constitue une signal fort qu'elle doit naviguer sur toutes les mers. Nous espérons qu'après la Méditerranée nous pouvons naviguer dans l'océan indien et l'océan pacifique, pour que cette frégate soit visible par tous les pays, et non pas seulement par ceux francophones", a-t-il dit.

"Nous embarquons des jeunes de 34 pays francophones, j'espère que pour nos prochains voyages nous pouvons embarquer plus de jeunes marocains à bord", a-t-il poursuivi.

Quant à l'Ambassadeur de France au Maroc, Jean-François Girault, il a mis en avant l'excellence des relations d'amitié liant le Maroc et la France, notant que l'escale de l'Hermione à Tanger s'inscrit dans la lignée de ces liens exceptionnels.

Cette traversée constitue, selon lui, une occasion pour ces jeunes de l'espace francophone de découvrir la ville du Détroit qui incarne les valeurs prônés par le Maroc, un pays tourné vers le monde, la modernité et l'engagement pour la paix.

Cette escale tangéroise, qui se poursuivra jusqu'au 12 mars, sera l'occasion pour la Francophonie qui célèbre les deux ans du mouvement "Libres Ensemble", fil rouge du voyage 2018 de l’Hermione, de proposer une programmation à la jeunesse tangéroise, dont un concours pour les jeunes développeurs sur des projets liés à la sensibilisation du public au traitement des déchets au Technopark, des ateliers de formation sur la participation citoyenne et l’éducation aux médias et à l’information, une exposition et un spectacle "Rire ensemble".

L'Hermione a débuté son voyage le 30 janvier dernier et sera de retour dans son port d'attache à Rochefort en Charente-Maritime, le 16 juin prochain. Le programme prévoit 12 escales: La Rochelle, Tanger, Barcelone, Sète, Toulon, Marseille, Port Vendres, Nice, Bastila, Portimao, Pasaia et Bordeaux.

Cette cérémonie, qui s'est déroulée en présence notamment du Wali de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Mohamed El Yaakoubi, du président de la région, Ilyas El Omari, et de nombreuses personnalités marocaines et étrangères, a été une occasion pour hisser le pavillon "Libres Ensemble" sur la frégate.

Lancée en 2016 par l'OIF, l'initiative Libres Ensemble est un mouvement citoyen de la jeunesse francophone qui promeut la paix et le respect comme un droit inaliénable, la diversité comme une richesse à chérir, la solidarité et le vivre Libres ensemble comme un choix irrévocable.

Tanja24 / Map




Lire aussi