Réforme du permis de conduire : Najib Boulif renonce à plusieurs mesures
Société

Réforme du permis de conduire : Najib Boulif renonce à plusieurs mesures



Publié le 5 Fevrier 2018 à 16:38

Tanja24 / Aujourdhui

Plusieurs nouvelles mesures pour l’obtention du permis de conduire ont finalement été suspendues.

Après plusieurs réunions tenues avec les représentants des professionnels (auto-écoles), le secrétaire d’Etat chargé du transport a décidé de faire marche arrière dans sa réforme des permis de conduire. Et pourtant, il y a seulement trois mois, Najib Boulif avait estimé  que le durcissement des conditions d’obtention du permis de conduire est  une nécessité pour réduire le bilan macabre des accidents de la route,  lutter contre les permis illégaux et la corruption. Dorénavant, il ne faudra plus que 30 points pour réussir son examen théorique contre 34 auparavant dans le cas du permis «B» et 36 sur 46 pour les autres types de permis au lieu de 40/46 prévus par la réforme. Autre changement: le délai minimum entre la prise du rendez-vous et l’examen est ramené à 30 jours au lieu des 45. Par ailleurs, le nombre maximum de candidats par moniteur passe à 12 par mois au lieu de 10.

Parmi les autres mesures importantes qui avaient été annoncées en novembre dernier, il y a lieu de signaler  qu’il n’y a actuellement pas de changement au sujet des tarifs de formation pour la catégorie B  qui sont  fixés à 37 DH par heure pour l’épreuve théorique (avec un seuil de 20 heures) et 75,5 DH pour le test appliqué (20 h).



Lire aussi