Contrôle des prix durant le mois sacré de Ramadan : Saisie de 133 tonnes de produits alimentaires impropres à la consommation
Société

Contrôle des prix durant le mois sacré de Ramadan : Saisie de 133 tonnes de produits alimentaires impropres à la consommation



Publié le 18 Juin 2018 à 17:02

Plus de 133 tonnes de produits alimentaires impropres à la consommation ont été saisies durant le mois sacré de Ramadan dans le cadre du contrôle des prix et des sanctions ont été prises à l’encontre des parties qui ont enfreint la loi à travers soit la spéculation ou la fraude, ou en augmentant les prix des produits à prix fixes, a indiqué, jeudi à Rabat, le chef de gouvernement, Saâd Eddine El Othmani.

Dans une allocution à l’ouverture du Conseil de gouvernement, M. El Othmani a salué la société civile et les citoyens pour leur réactivité avec le numéro 5757 dédié à la réception des réclamations sur toute contravention, précisant que plus de 3.000 appels ont été reçus, ce qui a abouti à la constitution de commissions d’inspection et que des sanctions ont été prises à l’encontre des contrevenants, a souligné le ministre délégué chargé des relations avec le Parlement et la société civile, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, lors d’un point de presse tenu à l’issue du Conseil.

M. El Khalfi a relevé que le chef de gouvernement considère que toute initiative de ce genre ne peut réussir qu’avec la collaboration de tous, citoyens et société civile, en vue de lutter contre les irrégularités et les abus et contre toute forme de corruption, remerciant, à cet égard, les autorités locales et provinciales ainsi que l’administration pour leur interaction avec les réclamations des citoyens.  Le chef de gouvernement a également remercié toutes les parties, autorités locales, administrations, secteur privé et commerçants qui ont veillé à garantir aux citoyens marocains sur le marché les produits nécessaires pendant le  mois béni de Ramadan, avec des prix et une qualité convenables, en général, et ce malgré les problématiques survenues dans certains prix et qui ont été réglées à temps, a fait noter M. El Khalfi.

Tanja24 / Aujourdhui



Lire aussi