Les stades de proximité à Tanger, une pépinière des champions de demain
Sports

Les stades de proximité à Tanger, une pépinière des champions de demain



Publié le 9 Janvier 2018 à 16:59

Hicham El Moussaoui (MAP)

 Elle était en train de caresser le ballon avec talent en faisant parler sa faculté à dribbler en pénétrant ses coéquipières, lors d’une séance d’entrainement au stade de proximité “11 janvier” au quartier Branes à Tanger, tout en essayant d’avancer et de conduire la balle vers le but.

Ikram Jebli, une joueuse de l’équipe de l’association Ajyal Tadamoun (générations de solidarité), ayant remporté le 2è Tournoi “Tanger Métropole-Tanger champions” dans la catégorie de moins de 18 ans, a confié à la MAP que ce stade de proximité lui a ouvert la voie ainsi qu’à ses collègues pour pratiquer le football et mettre en avant leurs talents dans ce sport, qui était jusque là réservé aux hommes.

Le stade du “11 janvier” n’est qu’un exemple parmi environ 95 stades de proximité, qui ont été réalisés dans les différents quartiers de la ville du Détroit, dans le cadre de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) et du programme Tanger-Métropole, lancé par SM le Roi Mohammed VI, ce qui a permis à des milliers d’enfants et de jeunes des deux sexes de faire découvrir leurs talents et compétences dans de nombreux sports, dont le football et le Basketball.

La philosophie de ces espaces sportifs de proximité a été fondée sur l’élargissement de la base des pratiquants des différentes disciplines sportives, et l’ouverture du domaine aux passionnés des sports de tout âge, surtout ceux qui sont adhérents à des associations et des écoles de sport, à même de leur offrir la possibilité d’exceller et se lancer dans la voie de professionnalisation.

Grâce à ces structures sportives, plus de 11.000 enfants et jeunes ont pu participer à la deuxième édition du Tournoi “Tanger Métropole-Tanger champions”, qui a pris fin en décembre dernier. Tous les matchs de ce Tournoi se sont déroulés aux stades de proximité, réalisés dans le cadre de l’INDH, avec la participation des équipes de quartiers, d’associations et de clubs, relevant de la ligue du Nord de football.

Ikram Jebli a été on ne peut plus clair en soulignant que les entraînements quasi-journaliers au stade, sous l’encadrement de cadres professionnels, a valu à son équipe de remporter facilement le 1er prix de la compétition des équipes féminines des moins de 18 ans de ce Tournoi. C’est ce qui a été confirmé par sa collègue Fatima Zahra de l’équipe des moins de 15 ans, en disant que “notre victoire bien méritée à ce Tournoi n’était pas une surprise pour nous, eu égard à nos efforts et nos entraînements réguliers”.

Au quartier populaire Dher Ahjam, situé à l’arrondissement Beni Makada, un dizaine d’enfants bénéficient de séances d’entrainement sous l’encadrement de cadres expérimentés des associations de quartiers, ayant pris en charge la mission d’orientation et de prospection des talents, dans le dessein de les préparer pour prendre la voie de professionnalisation.

Âgé de 6 ans, Mourad a exprimé son souhait de pouvoir jouer un jour pour le compte de l’Ittihad riadi de Tanger (IRT), et ce après son évolution dans les différentes catégories de l’association Al Manar Riadi (le phare sportif), là où il pratique sa passion et nourrit son rêve de devenir footballeur professionnel.

Loin de la prospection des talents, ces structures sportives ont contribué de manière significative à la transformation sociale des quartiers avoisinants, ainsi qu’à la démocratisation de la pratique sportive et à l’ouverture du domaine aux filles passionnées du sport.

 


pour Fatima, une joueuse de l’équipe “les générations de solidarité” dans la catégorie des plus de 18 ans, “les filles trouvaient auparavant des difficultés pour devenir des footballeuses professionnelles, dans la mesure où ce sport fut pendant longtemps réservé aux seuls hommes. Cependant, nous voyons de plus en plus aujourd’hui des joueuses, et ce à la faveur des stades de proximité”.

Et de souligner que l’association, grâce à ce stade, a pu rassembler toute l’équipe et impulser une nouvelle dynamique à la pratique du football à Tanger.

Selon Rachid Khalil, dirigeant de l’une des associations sportives bénéficiaires, “ces stades de proximité ont un impact considérable sur le développement de la personnalité des enfants et des jeunes, que ce soit au niveau psychologique qu’en termes social et scolaire, dans la mesure où nous avons remarqué l’amélioration de leurs rendements scolaires et leurs comportements, et ce grâce à ces espaces qui leur ont permis de mettre en valeur leurs talents”.

“Grâce au stade de proximité, nous avons pu prendre en charge et accompagner les adolescents dans la réalisation de leurs rêves, tout en les protégeant de toutes formes de dérives et d’abus”, a souligné, quant à lui, Mustapha El Wahabi, cadre sportif à l’association de quartier Mars Achnad, notant que toutes les associations oeuvrent pour la protection des jeunes et la mise en place des conditions favorables à la pratique sportive.

Après la réalisation d’une dizaine de stades de proximité, les efforts se sont penchés sur l’animation de ces structures sportives et l’encadrement des pratiquants de manière professionnelle, à même d’assurer une meilleure orientation des compétences vers la professionnalisation et de permettre aux enfants de mettre en exergue leurs talents aux niveaux local et régional.

Ces efforts ont été couronnés par l’organisation de la 2-ème édition du Tournoi “Tanger Métropole-Tanger champions”, qui a été marquée par la participation de 11.662 joueurs de 1.057 équipes de tous les quartiers de Tanger, dont 74 équipes féminines, 944 équipes de quartier et 49 équipes locales, relevant de la ligue du Nord de football, ce qui reflète l’engouement des jeunes tangérois, filles et garçons, pour ce sport, et consacre la symbiose et la cohésion sociale.

“Cette expérience unique en son genre au Maroc a permis de réaliser un saut considérable dans le domaine sportif à Tanger”, a déclaré à la MAP, le cadre sportif à la direction régionale de la Jeunesse et des sports, Aziz Fakhar.

M. Fakhar, également coordinateur du Tournoi et des stades de proximité, a exprimé sa conviction que ces efforts contribueront, sans aucun doute, à faire émerger une nouvelle génération de champions, à la faveur de l’existence d’infrastructures nécessaires à l’élargissement de la base des pratiquants du sport, notant que le ministère de la Jeunesse et des sports ne ménage aucun effort pour former les encadrants sportifs et assurer un accompagnement professionnel des sportifs en herbe.

Cette expérience réussie a été également couronnée par la signature d’une convention-cadre de partenariat multipartite pour le développement des prochaines éditions du Tournoi Tanger-Métropole Tanger-Champions, et son élargissement pour couvrir toutes les provinces et préfectures de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, en vue de mettre en avant les talents sportifs et d’honorer le drapeau marocain.



Lire aussi